34. Les métiers du Ciel

 

Samantha m’a parlé à de nombreuses reprises des métiers exercés En-Haut. J’ai rassemblé sur cette page ses dires qui s’étirent sur plusieurs années.

 

« Il y a des métiers qui s’exercent au même endroit que là où les gens sont morts : 

  • Ceux qui accompagnent les mourants sur ce nouveau lieu de vie : ils les rassurent, leur explique ce qu’il se passe. Parfois, j’allais faire des remplacements là. Quand il y a de gros accidents, des surcharges de personnes, on demande de l’aide à d’autres.
  • Il y a aussi ceux qui s’occupent des animaux, ceux qui disent quel métier pourrait être fait quand un esprit a envie de pouvoir travailler (ce n’est pas le bon terme, mais il n’existe pas dans notre langue. Cela n’a rien à voir avec du vrai travail : c’est trouver une activité à faire qui correspond totalement à la personne tout en pouvant aider son prochain. Tu ne peux pas changer de travail comme tu veux quand tu es engagé là-haut : tu es fait pour ce travail et c’est tout. Ils choisissent ce que tu aimes et où tu as des compétences.) Ceux qui offrent le travail sont plus élevés et ils descendent pour proposer le travail. »

 

Le travail de Samantha au Ciel

Moi, je faisais partie des gens qui voulaient aider lorsqu’ils sont au ciel. On m’avait dit : « Ton âme est bonne, tu peux aider ». Ceux qui décident cela, ce sont ceux au-dessus des anges et au-dessous de Dieu. Ce sont eux qui disent en quoi on peut aider.

Moi, j’aidais les esprits qui ne savaient pas ce qu’il se passe lorsqu’on meurt : Pour mon travail, il y avait un nom de métier qui ressemble à « Les vogueurs ». C’était un des métiers que personne n’acceptait de faire, parce qu’ils trouvaient que c’était trop facile. Sauf qu’après les personnes qui trouvaient trop faciles et qui essayaient pour voir, elles trouvaient que c’était trop épuisant et elles voulaient arrêter ! Moi, je trouvais ça drôle !

Nous, d’En-Haut on voit quand c’est la nuit sur Terre. On se calque sur les jours –nuits de la Terre d’un pays, pour moi des Etats-Unis (Au début, j’étais ailleurs).

On fonctionnait par équipes. La nuit sur Terre, il y a d’autres personnes qui travaillent. Moi, la nuit, j’avais du repos, je pouvais faire ce que je voulais et les autres, au moment où moi, je travaillais, ils pouvaient rester tranquilles. En tout premier, comme souvent c’est le matin que des personnes meurent, il faut s’occuper de beaucoup de monde. Mais j’ai beaucoup de temps pour m’occuper de chacun sur le territoire des Etats-Unis (éventuellement d’autres pays qui les entourent, notamment s’il y a une catastrophe avec beaucoup de morts). Je récupérais aussi des personnes qui étaient coincées sur Terre et qui ne savaient pas du tout quoi faire. Pour ceux qui ne croyaient pas à l’après-vie, ils disaient « C’est quoi ce machin (moi !). Qu’est-ce que je dois faire ? ». On avait tous une forme humaine, mais ce n’était pas facile de bien nous voir. Je leur disais : «ce n’est pas grave, c’est avec moi que vous devez aller et non avec les personnes noires (des démons). Venez ! ». Souvent, on refusait de me suivre « Non ! Je ne veux pas y aller ! Je ne vous connais pas ! Vous n’êtes pas de ma famille ». J’appelais la plupart du temps quelqu’un de la famille, mais quand il n’y avait personne (ils s’étaient déjà réincarnés), ce n’était pas simple. Le plus dur, c’est pour ceux dont les proches se sont fait embarquer « En-Bas ». Quand ils l’ont vu, ils avaient ensuite peur de moi, parce que les démons utilisent la même technique que nous. Ils se font passer pour nous. Même si on n’a pas la même couleur, nous, nous sommes lumineux et les démons sont sombres, certaines personnes décédées se font avoir.

Il ne faut jamais prendre quelqu’un de force pour l’emmener de l’Autre Côté ! Tu te fais taper sur les doigts et, en plus, souvent ces gens finissent par aller En-Bas ! 

Il faut toujours dire « Oui, vous êtes mort ! » quand on nous pose la question. Sinon, ça ne va pas aller. Parce que sinon, il va vouloir retourner sur la Terre et il va se faire prendre, dévorer, au lieu d’être tranquille pépère et de se préparer pour une autre vie.

Dès que tu t’approches d’une âme, elle retrouve son énergie et elle est comme elle était avant de décéder.

Pendant une journée normale, je m’occupais de 1’000 à 1’200 personnes. Quand il y avait une catastrophe (avion qui s’écrase, tremblement de terre, inondation, écroulement d’un immeuble,…), cela pouvait être plus. Je me rappelle plus particulièrement d’un train qui avait percuté quelque chose, qui l’avait renversé et il avait explosé. Beaucoup de morts. C’était un train à vapeur avant l’arrivée de l’électricité, mais je ne me rappelle plus où (peut-être dans un autre pays).

 

Soins aux animaux décédés

Certains pouvaient aussi s’occuper des âmes des animaux. Là-haut les animaux parlent et ils sont les plus bavards de tous ! Ils disent, « J’aimerais aller à tel endroit, à tel moment, faire ça, etc. ». C’est à leur tour de nous domestiquer ! Des fois, les animaux demandent à revoir leur maître et si leur maître est mort et n’est pas réincarné, on lui permet de le revoir. Très souvent, les maîtres sont très choqués de voir que leur animal parle comme ça ! Souvent, les animaux qui font un tout petit cri lorsqu’ils sont sur Terre ont une voix super grave lorsqu’ils sont de l’Autre Côté !

Animaux domestiques et sauvages, tous sont mis dans le même paquet. Une âme s’occupe de plusieurs animaux. C’est comme une file d’attente !

Nous avons appris en mai 2021 que ma maman avait déjà demandé à travailler En-Haut. Elle est désormais dans une ferme et prend en charge des petits animaux domestiques.

 

L’accompagnement des personnes très mauvaises

On l’a vu, les personnes qui travaillent « En-Haut » sont mises à des places qui correspondent parfaitement à leurs charismes naturels. Elles ne pourraient pas être mises ailleurs et ne pourraient pas s’épanouir ailleurs. Parmi ces « jobs de l’Au-Delà », il y en a un qui est difficile : celui qui consiste à prendre en charge les âmes des personnes ayant commis de terribles crimes durant leur incarnation terrestre. Comme me l’a expliqué Samantha, les « employés » qui ont ce travail sont choisis, parce qu’ils ont la capacité de gérer des cas aussi lourds. Ils ne sont cependant jamais seuls dans leur tâche : il y a toujours auprès d’eux des anges pour les aider dans leur travail. Ces derniers jouent un rôle d’éveil vers l’Amour de Dieu, mais aussi de gardiens pour éviter que ces psychopathes violents aillent se balader dans des zones de l’Au-Delà où ils pourraient faire des dégâts. Ils ne pourront aller là-bas que lorsqu’ils auront évolué positivement.

Les âmes prises en charge dans ce service sont celles de personnes qui ont tué en toute conscience et avec un certain plaisir. On y trouve évidemment des psychopathes de toutes sortes, ainsi que des tueurs en série, mais il pourrait aussi y avoir un trader qui a assassiné avec lucidité d’innombrables personnes en jouant par appât du gain sur les marchés des matières premières et qui a par ses actes fait mourir de faim des gens à l’autre bout de la planète. Par contre, les personnes qui ont tué par accident, qui ont été forcées de le faire, ou qui n’avaient simplement pas conscience de ce qu’elles faisaient, doivent faire face à leurs choix et les comprendre, mais elles ne sont pas envoyées dans ce service particulier.

 

Les médecins du Ciel

Au Ciel, il y a des âmes qui sont très faibles. Il existe des êtres qui les rechargent. Ils résident au même niveau que là où je travaillais, juste au-dessus du Paradis. Les soins pour guérir les souffrances sont de la lumière pure.

Les Médecins du Ciel qui viennent sur terre : “prendre possession d’un autre corps que le nôtre n’est pas recommandé. C’est un peu dangereux pour celui dont le corps va être pris : des mémoires peuvent s’enlever, des dons s’atténuer, énormément de fatigue, parfois des courbatures… C’est pour ça qu’on évite de prendre possession d’un corps. Par contre, on peut communiquer ou prendre possession du bras. Là, c’est OK !

Les Médecins spirituels séparent les atomes et l’énergie pour faire un tout petit trou et enlever le cancer. C’est dingue ! Ils sont aidés par les Médecins du Ciel pour séparer les atomes. Ça, on ne peut pas vraiment le faire comme ça sur Terre. Il nous faut des scalpels ou des couteaux. Séparer l’énergie, c’est par contre plus facile pour nous quand on agit sur Terre. Après, il faut réussir à refermer la plaie et que les atomes se remettent exactement en place. Ce n’est pas tout simple !

 

Alexandra Urfer Jungen

 

La suite: 35. Les Bas-Mondes