Le parasitage par une infestation provenant de l’astral

 

 

Un problème lié aux sorties de corps

Ceux qui font des voyages astraux, des décorporations, volontaires ou pas, et des expériences de mort imminente, peuvent se faire parasiter. Il paraît que l’on trouve dans cet « espace » quantité de miasmes, larves ou coques, sortes de résidus énergétiques sans conscience. Ces parasites -concentrations d’énergie négative – sont susceptibles d’affaiblir le corps physique de l’expérienceur. Bien évidemment, sa fragilité émotionnelle va plus ou moins l’exposer au danger.

 

 

Les questions posées par l’exorciste

Pour diagnostiquer ce type de parasitage, [l’exorciste] pose au souffrant les questions suivantes : est-ce que vous avez fait un voyage dans l’astral ? Lorsque vous avez réintégré votre corps, avez-vous observé une accélération du rythme cardiaque ? Pendant combien de minutes ? Avez-vous eu des palpitations ? Des sueurs froides importantes ? Une forte pression respiratoire ? Ou encore des maux de tête ? Certains spécialistes de la question disent que tous ces symptômes sont dus au choc causé par le corps énergétique qui a du mal à réintégrer le corps physique. Quand un sujet rencontre des difficultés à retrouver un rythme normal après ce type d’expérience, pour [l’exorciste], il y a parasitage. Il procède alors à des « prières de dégagement » ou à un « Petit exorcisme ».

 

Tiré de l’ouvrage : Père Georges de Saint Hirst, L’exorcisme, guérison des maladies de l’âme, entretiens avec Julie Klotz, Guy Trédaniel éditeur, 2018, pp.101-102