Les caractéristiques du guérisseur

Photo AUJ

Portrait de guérisseur

Un bon guérisseur doit être dans l’écoute et faire preuve de bienveillance. Il doit avoir la volonté profonde d’aider les gens : il veut leur apporter du bien et les soulager. C’est indispensable pour exercer ce métier. Il peut d’ailleurs être irrépressiblement attiré auprès des personnes qui ont mal.

Le guérisseur Jean-Luc Bartoli ajoute : « Quand on est magnétiseur, il est essentiel d’être ancré, stable. D’avoir réalisé un travail sur soi, de savoir se remettre en question. Et de se défaire complètement de l’ego. Pour contribuer au bien-être des autres sans y rechercher d’intérêt personnel, sans quête de pouvoir ni d’emprise sur autrui. » (1)

Aujourd’hui, la plupart des guérisseurs se forment dans la ou les médecines alternatives qui leur parlent de manière à valider un don naturel pratiqué instinctivement.

 

Ce que perçoit le guérisseur

Le guérisseur peut percevoir, voire ressentir intérieurement les pathologies des gens qui l’entourent, ce qui peut être handicapant lorsque le don n’est pas maîtrisé, en particulier chez les enfants. Il peut aussi percevoir quand une personne est en fin de vie en ressentant l’énergie qu’elle dégage.

Il a conscience de la présence d’un corps énergétique, subtil, qui entoure le corps physique de chaque être humain. Il est capable de le ressentir à travers ses mains et dans certains cas, il peut même le voir. Il perçoit les perturbations du corps énergétique parfois avant qu’elles se transmettent au corps physique.

Le guérisseur ressent souvent des changements de températures dans les mains aux endroits où il y a des problèmes de santé. Il peut aussi avoir des flashs qui vont lui donner des informations permettant d’aider son patient.

Le guérisseur est par ailleurs fréquemment un médium. Il dit régulièrement être aidé par des êtres désincarnés : membres de la famille décédés, médecins de l’Au-Delà ou entités positives. Ce sont souvent eux qui guident les gestes du guérisseur ou l’aident à poser un diagnostic.

Pour terminer, certains guérisseurs disent que leur don s’étoffe en dormant avec des solutions qui apparaissent en rêve.

 

  1. Audrey Mouge, Le mystère des guérisseurs, une enquête à la frontière des médecines, Editions de la Martinière, 2013, p.18