Réflexion : géopolitique et reconnaissance du paranormal

Photo CJ

La lecture de l’article du journaliste français Thierry Meyssan « Le nouveau monde surgit devant nous » a suscité chez moi une réflexion que je partage avec vous.

Ce journaliste met l’accent sur les deux derniers grands changements géopolitiques que notre monde a connu pour mieux les comparer à la situation actuelle. Rappelez-vous de ces deux grands bouleversements : l’apparition des blocs soviétique et américain après la deuxième guerre mondiale, puis la chute du mur de Berlin en 1989 qui a positionné les Etats-Unis en position dominante. Des changements très rapides à mettre en parallèle avec le développement tentaculaire du système capitaliste favorisant les profits faramineux des plus riches et le dépouillement des plus pauvres et des classes moyennes. On n’oublie pas les guerres « de libération » et autres révolutions de couleurs qu’on sait aujourd’hui avoir été conduites, plus ou moins secrètement, par des organismes américains comme la CIA ou l’Open Society de Georges Soros. L’objectif était de libérer non pas des gens, mais des actifs financiers et des ressources énergétiques pour permettre à l’Oncle Sam et à ses alliés de garder leur hégémonie planétaire.

Pas de chance! A force de dépenser à tout va dans des guerres de conquêtes, les forces du « monde libre » ont oublié de se mettre militairement à jour. Le F35 tant vanté est un trou financier béant et un sabot en vol. Les systèmes de défense sont incapables de faire réellement face à une vaste attaque et la marine n’a pas été réellement renouvelée depuis des décennies. Le niveau d’abrutissement du peuple rend même difficile le recrutement de soldats : 70 % de recalés aux USA, parce qu’ayant fait de la prison, en trop mauvaise santé ou simplement avec un QI trop bas !

Entretemps, les Russes qu’on pensait incapables de se relever après la chute de l’Empire soviétiques ont repris leur destin en main et ont développé un armement dont l’efficacité a été démontrée sur le terrain en Syrie. Désormais les rats quittent le navire de leur alliance étasunienne. La Turquie se distancie et cherche à se procurer les S-400 russes. L’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis font les yeux doux à Vladimir Poutine. Même les alliés européens commencent à se dire qu’avec un ami comme les USA, il n’y a pas besoin d’ennemi.

Côté économique, la première place au classement mondiale des Etats-Unis est uniquement dûe à la présence de montagnes de liquidités créées par photocopies (les fameux QE) avec son corollaire : une dette abyssale. Une première place également dûe au fait que le dollar est la monnaie de réserve mondiale. Mais les autres pays, y compris les alliés, essaient de plus en plus de se libérer de ce carcan étasunien en mettant sur pied des échanges de marchandises dans d’autres devises.

Pendant ce temps-là, Chine et Russie ont accumulé mois après mois, années après années, de monumentales réserves d’or, sachant que depuis plus de 5’000 ans, « la relique barbare » est bien la seule richesse qui garde de la valeur même lorsque l’économie s’écroule. Et justement, tous les indicateurs économiques (ceux de la vraie vie) sont actuellement au rouge au niveau mondial.

Thierry Meyssan affirme : « C’est un moment qui n’arrive qu’une ou deux fois par siècle. Un nouvel ordre du monde surgit. Toutes les références antérieures disparaissent. Ceux qui étaient voués aux gémonies triomphent tandis que ceux qui gouvernaient sont précipités aux enfers. »(1)

Peut-être est-ce là aussi un signe d’espoir pour tous ceux qui travaillent sur les phénomènes paranormaux et les vivent au quotidien. Parce qu’en Russie et en Chine, il n’y a pas les mêmes tabous que chez nous. Parler de médecine alternative en Extrême Orient n’a rien d’exceptionnel. Ce d’autant plus qu’elles ont fait leurs preuves depuis des milliers d’années. Elles sont couramment utilisées parallèlement aux techniques allopathiques dans les centres de santé. La Russie travaille elle aussi sur des méthodes de traitement alternatifs, et les deux puissances s’intéressent de près aux phénomènes paranormaux.

On peut dès lors espérer que ce « Nouvel Ordre du Monde » qui se profile s’accompagnera d’une ouverture d’esprit permettant, enfin, de dépasser le dogme matérialiste. Peut-être aurons-nous dès lors la chance d’assister à une transmission honnête des faits scientifiques concernant le domaine paranormale sans que celle-ci soit court-circuitée par les croyances des décideurs.

 

 

Alexandra Urfer Jungen, octobre 2019

 

 

Pour en savoir plus sur la situation géopolitique mondiale, je vous recommande le site de Philippe Grasset dedefensa.org

1. Réseau Voltaire: voltairenet.org, https://www.voltairenet.org/article208007.html